Aisthesis (2017)

Aisthesis (2017) - Choregraphie Josiane Fortin - Photo Cindy Lopez - Interprètes Myriam Tremblay-Quevillon et Antoine Turmine

C’est avant tout une composition sur la sensation. Respirant de concert, parfois les yeux fermés, les deux danseurs font corps commun mais ne partagent ni contact physique ni contact visuel. Dans l’espace feutré de la boîte noire où se réverbèrent le silence, les sons de guitare et les compositions électroniques organiques, notre faculté de ressentir leurs mouvements est amplifiée. Nous nous émancipons de toute rationalité pour nous abandonner à la sensation pure. À l’origine de cette recherche philosophique et chorégraphique, il y a les écrits du théoricien français de la danse Michel Bernard et son concept de « kinesphère fictive », aura poétique et énergétique entourant les danseurs. La chorégraphie nous invite à entrer dans un mode de réception sensible et intime que le philosophe qualifie de « chiasmatique ». C’est une danse à écouter, à sentir, à imaginer, à effleurer, et à respirer…